Interview : Estelle Barthélémy, « ils seront sûrs de toucher un vivier de jeunes qu’ils ne toucheraient pas par les voies normales ».


Lundi, 17 Août, 2009
Logo

MOZAIC RH est un cabinet de ressources humaines associatif, qui travaille sur le champ de la promotion de la diversité en entreprise. Estelle Barthélémy, Co-Fondatrice et Chargée de Développement, nous explique les principales missions de son association.

 

Quelles sont les principales activités de votre association ?

On est des entrepreneurs sociaux, on essaye de trouver des solutions innovantes à un problème sociétal qui est la discrimination à l’égard des jeunes issus des quartiers. On a trois axes, d’abord une activité de cabinet de recrutement classique. Une entreprise  nous contacte  et nous choisissons le meilleur candidat pour le poste à pourvoir, c’est une activité qui est payante pour l’entreprise. Le deuxième axe de « MOZAIC RH » est la gestion de projet diversité. Par exemple, si GDF Suez ou SFR veulent recruter des candidats, issus de la diversité, on travaille avec eux sur une journée complète durant laquelle 100 jeunes iront à la fois à la rencontre de l’entreprise et passeront un entretien avec l’un des recruteurs présents à cette journée.

Le troisième axe est l’accompagnement de nos candidats. Cette activité est soit subventionnée soit auto financée ; c’est d’ailleurs le cas pour le CV vidéo. On fait du parrainage, on met en lien des jeunes diplômés avec, des professionnels d’entreprises, pour leur donner une vision de ce que peut être le métier, les aider à faire un CV et surtout leur permettre de se constituer un réseau.

 

Quand une entreprise fait appel à vous, a-t-elle la certitude de recruter un candidat issu de la diversité ?

En passant par nous, ils seront sûrs de toucher un vivier de jeunes qu’ils ne toucheraient pas par les voies normales. Notamment des jeunes qui s’auto censurent. Or, en diffusant l’information en amont, on leur montre qu’il y a des choses à faire sur ces entreprises. Et aussi faire remonter des CV qui, par les canaux traditionnels, auraient, peut-être, été stoppés à un moment ou un autre. On va donc proposer des candidats plus divers, en se basant uniquement sur la compétence propre, et ce, qu’ils soientt seniors, travailleurs handicapés,...

 

Pourquoi promouvoir le CV vidéo ?

Le débat, autour du CV anonyme, était une bonne chose cependant, on ne travaille pas sur les représentations. Quand on voit un CV vidéo de quelqu’un qui parle bien, qui est bon, qui a des expériences intéressantes, tout de suite les stéréotypes tombent. 

 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.