« J'ai violemment envie de travailler » SOS Stage s'élargit !!!


Lundi, 14 Février, 2011
Logo

En 2010, le lycée Pierre Mendès France de Villiers-le-Bel était le premier lycée à bénéficier de l'action SOS Stage portée par la Fédération Nationale des Maisons des Potes.

Aujourd'hui, la FNMP veut aller plus loin. Il s'agit à présent comme le dit Julien V. : « de promouvoir ce dispositif afin de l'étendre au niveau national. » Comment ? En utilisant le tour de France 2 pour visiter les villes, et trouver ce qui se passe sur le terrain.

Le tour de France 1 avait déjà permis d'avoir un aperçu de ce qui se passait ailleurs qu'en Ile-de-France. Comme le signale N'della Faye ( chargée du projet SOS Stage), le constat est toujours le même. Le cas Villiers-le-Bel est en réalité le reflet d'un problème national. L'État persiste à vouloir augmenter la durée des stages, sans prendre en considération le fait que les entreprises ne veulent pas forcément de stagiaires, et qu'en plus il existe une discrimination à l'embauche !

SOS Stage apparaît alors comme la solution à ces problèmes. Certains élus et proviseurs l'ont compris. Lors du passage de notre équipe à Saint-Étienne, Lucas Dufour a pu rencontrer le maire de la ville: Monsieur Maurice VINCENT, qui déclare «  vouloir s'engager à ce que SOS Stage soit mis en place dans au moins deux lycées » . Ce n'est pas le seul à vouloir faire de SOS Stage une réponse à ce problème. Le proviseur adjoint de Rive-de-Gier qualifie SOS stage de « bon projet ». Celui du lycée Jacques Flesselle à Lyon voit en ce projet « une très bonne initiative » car en général, les offres de stages sont plus recentrées sur les étudiants.

Si vous aussi vous voulez faire de SOS Stage une réalité, une réponse au « fléau » que représente le chômage des jeunes, vous pouvez nous contacter afin de nous rejoindre dans notre de campagne de sensibilisation.

 

Edith Méli

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.