Instrumentalisé par la mairie !


Lundi, 26 Décembre, 2011
Logo

 

Son association subit de telles restrictions budgétaires qu’il n’accepte de s’exprimer que sous couvert d’anonymat. 


Emmanuel, directeur d’une structure dans la région parisienne, près de Chibre-sur-Saône, n’a pas le moral au beau fixe. « La ville ne donne que ce qu'elle estime nécessaire pour le fonctionnement d'une structure. Ils ne refusent pas de subvention, ils disent : « Ton projet n'est pas argumenté », même pour des projets qui fonctionnent depuis des années. Et on te donne 1 000 là où on te donnait 10 000. Ces gens sont inexpérimentés. Ils parlent bien, on dirait des experts mais quand ils voient deux ou trois jeunes ensembles, ils sont pris de tremblements. »

 

Difficile dans ces conditions de ne pas se sentir légèrement amer lorsqu’il découvre qu’une action qu’il a menée de bout en bout est reprise, souvent de façon très subtile, au compte de la mairie dans son journal municipal. Ce qu’il assimile à de l’instrumentalisation.

 

Pour autant, Emmanuel reste optimiste. « Je n'ai pas renoncé à mes projets. Je continue à vouloir envoyer mes jeunes de par le monde pour qu'ils apprennent à vivre en société. Comme je l’ai fait par le passé quand le monde était monde, quand le monde n'était pas chaos. »

 

 

Christine Chalier

 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.