Humanis fait les frais du désengagement de l’Etat dans les quartiers


Lundi, 26 Décembre, 2011
Logo

 

Humanis, la Maison des Potes de Besançon, mise sur le lien social intergénérationel dans les quartiers depuis 2005. Seulement, depuis quelques années, les subventions sont en constante réduction. 

(Crédit photo : Méziane El Mars)

Or, l’association a besoin de cet argent pour poursuivre ses actions. A titre d’exemple, son action « voyage solidaire » pour les familles qui ne peuvent pas s’offrir de vacances, a été purement et simplement annulée cette année.

Interrogée la mairie répond que l’Etat libère moins de moyens pour les associations. Les mairies, dont le budget diminue, sont obligées de répercuter proportionnellement la baisse des moyens.

Humanis connaît tout simplement le destin de nombre d’associations partout en France, confrontées au désengagement massif de l’Etat dans les quartiers. De quoi se révolter sans doute !

 

Julien Vanhée


Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.