sécurité »

sécurité

  • warning: Creating default object from empty value in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

SNCF: sur les rails de la discrimination

Vendredi, 20 Décembre, 2013
Logo

 

Quand la sécurité sert de justification pour discriminer.

 

 

ARES : un géant de la sécurité désarmé par le principe d’égalité

Vendredi, 3 Janvier, 2014
Logo

Sous couvert de sécurité intérieure, ARES choisissait ses employés en fonction de leur nationalité.

 

 

Agent de sécurité, Monsieur Hervé Bedou est de nationalité béninoise. Il réside en France depuis 1988 et a une expérience solide du métier. A la recherche d’un travail depuis peu, il consultait les offres d’emploi publiées dans Le parisien. Quand ce jour du mardi 7 janvier 2003…

Sécurité à l’école : une mascarade !

Lundi, 16 Août, 2010
Logo

 

Depuis des années, le ministère de l’éducation et les collectivités locales constatent une augmentation des violences à l’ecole, au college, au lycée.


Pour la FIDL qui est engagée depuis des années aux côtés des lyceens victimes de ces violences, la solution repose surtout dans le renforcement du personnel educatif au sein des etablissements scolaires. Le ministère ne l’entend toujours pas de cette oreille et se contente de mesure spectaculaires et rondement mediatisées avec les brigades mobiles de securite. En avril dernier lors des états généraux, une équipe de technocrates avait déjà tout pensé.

Equipes mobiles de sécurité

Lundi, 15 Février, 2010
Logo

 

Un nom qui évoque les plus grands noms des forces de l’ordre en France et pourtant... Ce sont les établissements scolaires qui seront le terrain de jeu de ces nouveaux barbouzes de la République.

Comment le gouvernement peut- il prétendre assurer la sécurité des enfants en leur adjoignant des hommes «formés aux techniques des arts martiaux» alors que ce dont ils ont le plus besoin c’est de s’en sortir dans leurs études et problèmes liés à leur âge...?