Youssoupha Thiam »

Youssoupha Thiam


Coup de botte sur l’immigration

Jeudi, 12 Septembre, 2013
Logo

Point de chute important de l’immigration clandestine, l’Italie s’est doté de tout un arsenal de lois pour tenter de régulariser ses flux migratoires et transitoires. Youssoupha Thiam, militant à SOS Racisme Italie, évoque des législations qui ne cessent de se durcir au fil des années. 


La loi Turco-Napolitano, qui porte le nom de l’actuel Président de la République, Napolitano (réélu pour sept ans en avril dernier, ndlr) a fusionné plusieurs textes législatifs dont la loi du 6 mars 1998 sur l'immigration et la condition de l'étranger. Intégrée au décret législatif numéro 286 du 25 juillet 1998, et connu sous le nom de « texte unique », cette loi prévoyait la programmation des flux d'entrée pour le travail, pendant de l'immigration clandestine.

La régularisation italienne

Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

Membre de SOS Racisme Italie, Youssoupha Thiam est aussi un invité européen des Universités d’automne de la Fédération. Il évoque la régularisation des immigrés en Italie.

En Italie, le degré de flux est l'acte juridique par lequel le gouvernement détermine chaque année le nombre d'étrangers qui peuvent entrer en Italie pour travailler. En théorie, les employeurs demandent à la préfecture d'employer un étranger résident à l'extérieur. Dans la pratique, la plupart des bénéficiaires sont les sans-papiers qui sont déjà dans le territoire italien et n'ont pas d'autres moyens de se régulariser que les flux.