Pour que les immigrés et leurs enfants...


Lundi, 15 Août, 2011
Logo

 

...soient considérés comme des êtres humains tout simplement.....


La France des Lumières et des Droits de l’’Homme doit se réveiller, chaque jour on entend ces ministres de droite qui par des petites phrases mettent des coups de canif au Pacte Républicain. La France est un grand pays et sa grandeur doit se mani- fester par le respect de ses enfants, car les immigrés et leurs descendants sont les enfants de la mère Patrie. Pourquoi cer- tains politiques considèrent les étrangers comme des choses ? Des objets politiques dont on a besoin et ensuite dont on veut se débarrasser après usage. L’’étranger a une histoire, des sentiments, des rêves et des espérances, que la France et ses représentants doivent prendre en compte.

Personnellement j’’ai un vœœux pour 2012 c’’est que les immigrés et enfants d’’immigrés ne soient pas les jouets d’’une course à l’’échalote entre droite et extrême droite, mais qu’’enfin on considère les immigrés et leurs descendants comme une richesse pour la France. Dans le cadre des élections à venir la Gauche et l’’ensemble des forces de progrès ne doivent pas oublier cette partie de la population car cela serait une grave erreur politique et sociétale : nous assistons déjà à un apartheid social, et l’’absence de propositions pourrait déboucher sur un apartheid ethnique qui signerait la fin de la République laïque et l’’avènement d’’une France communautariste. Nous devons faire des propositions pour un meilleur « Vivre ensemble » avec trois axes forts l’’éducation, l’’emploi et le logement.

Concernant l’’éducation, nous devons en finir avec les ZEP (Zone d’’Education Prioritaire) en proposant que les professeurs qui ont de l’’expérience soient affectés aux quartiers les plus modestes, le nombre d’’élèves par classe devra être plus faible qu’’ailleurs et la mixité sociale sera exigée ; on ne sera plus dans les « Zones » mais en Territoires d’’Education Mixité et Egalité (TEME). Pour l’’emploi, il sera nécessaire de mettre fin aux discriminations légales comme pour certains emplois privés desquels sont exclus les étrangers, la bataille pour l’’emploi doit débuter dans les quartiers modestes car si les plus discriminés trouvent un emploi la France pourra espérer sortir de la crise et être fière de sa diversité.

Enfin le logement doit également être une priorité, une rénovation de l’’ensemble des logements sociaux et la construction de nouveaux logements à loyers modérés devront être une priorité avec la fin des grands ensembles et la construction de petites unités aux cœœurs des villes. La gauche et les forces de progrès doivent relever le défis de 2012, en proposant une politique concrète tournée vers la considération de ceux qui sont les oubliés de la République et non pas participer à la surenchère et à la stigmatisation de la question de l’’immigration.

 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.