Vitrolles : retour vers le futur


Lundi, 14 Février, 2011
Logo

Il est 17h lorsque les marcheurs arrivent à la Maison Pour l’Egalité de Vitrolles. Le temps de répondre à la presse et le débat commence. Les échanges se sont concentrés sur la situation des habitants de Vitrolles pendant (et depuis) la gourvernance de la maire FN Mégret sur la ville (1997- 2002). 

Ce que racontent les Vitrollais suffit à faire froid dans le dos : une ville proche de l’émeute où un couvre- feu officieux a même été instauré. “Il n’était pas possible de sortir après 20h00 sous peine de se faire agresser et la police ne faisait rien” nous explique une habitante. Après les élections de 1997, la mairie FN avait procédé à une purge massive dans ses services et avait ainsi licencié toute personne dont l’idéologie n’était pas la leur (avant d’être condamnée par le tribunal administratif de Marseille). Le mal était fait : toute personne jugée “pas assez française” se voyait interdire l’accès de la mairie. C’est dans ce contexte que s’est créée la Maison Pour l’Égalité, dernier rempart associatif à la misère frontiste. A l’époque, bien entendu, celle ci n’était pas soutenue par la mairie... Et aujourd’hui, au milieu d’une ville qui a du mal à se remettre de ses plaies, l’émissaire de la Fédération des Maisons des Potes est toujours debout et accueille la population au quotidien. Merci les « potes » !

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.