Hongrie : Les migrants ne sont pas les bienvenus


Lundi, 1 Février, 2016
Logo

Une Protestation a lieu regroupant des organisations de la société civile et des activistes afin de contester les mesures prises par les autorités.


Déjà près de 20 éminentes organisations des droits de l’homme hongrois, des mouvements populaires et des groupes militants ont décidé de protester ensemble contre les plans du gouvernement mettant en place une barrière sur la frontière avec la Serbie et resserrant les règles d’asile en Hongrie.

 

Le gouvernement hongrois a récemment annoncé qu’il prévoit de dépenser 6,6 milliards de forints sur la construction d’une barrière à la frontière avec la Serbie pour éviter que les demandeurs d’asile et les réfugiés d’entrer en Hongrie. Une barrière, rendra beaucoup plus difficile pour les personnes ayant un droit légitime à l’asile d’atteindre un pays où ils peuvent obtenir une telle protection.

 

En Hongrie, obtenir une protection, en tant que réfugié, a été rendu encore plus difficile par les amendements à la loi d’asile que le Parlement a adopté le lundi 6 juillet 2015. Ces amendements comprennent la proclamation de la Serbie comme pays tiers sûr, permettant ainsi de rejeter catégoriquement des réclamations de gens qui ont voyagé à travers ces pays. Ces amendements permettent aussi de raccourcir le temps que prend la procédure pour dépister les demandes d’asile au bureau de l’immigration.

 

Plus de mille demandeurs d’asile essayent d’entrer dans l’Union Européenne par la Hongrie tous les jours. Cela a mené à une vague incroyable de réponse civile humanitaire dans les deux dernières semaines : plusieurs groupes Facebook de Szeged à Budapest ont été mis en place pour distribuer de la nourriture, de l’eau, des vêtements, des chaussures et des informations. En même temps les gens à Debrecen ont organisé une manifestation contre la propagande xénophobe du gouvernement et la consultation nationale sur la migration et le terrorisme.

 

Les groupes, comme le HCLU et le Comité hongrois d’Helsinki, se sont réunit devant la Basilika, dans le centre de Budapest.

 

 

Les organisations signataires :

 

42 Közössége Association

Amnesty International Hungary

Artemisszió Foundation

Budapest Pride

Cordelia Foundation for the Rehabilitation of Torture Victims

Eleven Emlékmű

European Network Against Racism

HCLU

Human Platform

Hungarian Helsinki Committee

Jövőkerék Foundation

Közmunkás Mozgalom

Krétakör Foundation

Menedék Association

Szivárvány Misszió Foundation

Szubjektív Values Foundation

The City Is For All

 

La protestation a été initiée par l’organisation militante Migszol, Migrant Solidarity Group of Hungary. MigSzol est un groupe d’activistes hongrois, indépendant et informel qui travaille pour les droits sociaux et politiques des migrants de toutes sortes en Hongrie.

 

Daniel Sotelo, volontaire en service civique


Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.