Eduquer c'est déjà lutter


Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

Emanciper par la connaissance devient aujourd’hui plus urgent que jamais selon François Delapierre, secrétaire national du Parti de Gauche. Sans éducation populaire, peu de chance de voir évoluer le sort des classes populaires.

 

Quand on parle d’émancipation et de citoyenneté, on parle d’un enjeu de pouvoir. C’est une matière politique brillante, pas une vision idéalisée d’égalité. Le but est de donner le pouvoir au peuple, avec du savoir.

 

S’arracher des mains de la finance

 

Si on veut que le peuple exerce le pouvoir, il faut l’arracher des mains de la finance. Nous sommes dans une relation de soumission à des gens qui se sont appropriés votre avenir. Bien sûr la lutte est locale. Mais la solution n’est pas locale. C’est la richesse, la capacité d’engagement qui sont locales. S’il y a Grigny, c’est parce qu’il y a Neuilly. Nous vivons dans une société qui repose sur des inégalités urbaines gigantesques. Ce système cherche à fabriquer un adversaire qui est votre voisin voire vous-même. Si vous n’avez pas d’emploi, c’est de votre faute, il fallait mieux travailler à l’école.

 

L’éducation populaire permet de comprendre comment notre société est faite. Il y a nécessité à valoriser le regard politique des quartiers, qui est souvent d’une intelligence extrême. Vous avez là des gens à qui l’on annonce depuis longtemps qu’ils vont souffrir. On le leur a dit dès l’école. Ils apprennent à se démerder. Dans les quartiers populaires, ils ne savent pas comment s’exprimer. Il faut les y aider. Le but ce n’est pas de dire « On va porter votre parole », mais « On va se battre et vous apprendre à vous battre ». Il faut pouvoir se regrouper et porter des revendications si on veut par exemple augmenter le smic. Il faut se donner la possibilité de maitriser le vocabulaire des luttes politiques, connaître l’histoire de ces luttes, dans une perspective de combat. Et c’est comme cela que la gauche doit exercer le pouvoir, comme une force de mobilisation. Car ce bras de fer, on ne le gagnera pas sans la mobilisation populaire, ni sans l’éducation populaire.

 

François Delapierre

 

 

François Delapierre

Actuellement Secrétaire National du Parti de Gauche, ce fils d'une enseignante du secondaire et d'un chercheur en économie du CNRS a été directeur de campagne pour Jean-Luc Mélenchon lors des dernières présidentielles et candidat Front de Gauche sur la 10ème circonscription de l'Essonne. Il a signé la préface d’un ouvrage collectif intitulé Où est le changement ? : Les 100 premiers jours de François Hollande, publié aux éditions Bruno Leprince.

 

 

 

Crédit photo : S.BURLOT

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.