Du local avant toute chose


Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

Hamou Bouakkaz, adjoint à la mairie de Paris, défend une position tranchée par rapport à la proposition de la Fédération de créer un ministère de l’Education Populaire et de titulariser les associatifs.

 

La notion d’engagement, de travail commun au service de causes est une notion qui objectivement recule. On s’engage pour son équipe de foot, on s’engage moins pour la vie associative dans sa ville, dans son quartier, dans son pays. L’enfer ce n’est pas les autres, c’est chacun de nous coupé des autres.

 

Je ne suis pas du tout d’accord avec la création d’un ministère de l’éducation populaire car plus on crée de ministères moins on mobilise. L’éducation populaire doit passer par l’échelle locale, par la proximité, par un contrat ente les citoyens, l’administration et les élus et cela au plus petit niveau. Il faut persuader les élus qu’ils ont quelque chose à apprendre de l’expertise du citoyen. Il faut redonner aux citoyens qu’ils ont à apprendre de l’administration et des élus sur le mode de décision de la gouvernance publique. Nous devons reconquérir les catégories les plus défavorisées et c’est eux qui pâtissent le plus de la crise, de la transition d’une société à une autre. Ils ont leur place dans le nouvel universalisme à bâtir.

 

Il ne faut pas statufier l’éducation populaire, il faut lui permettre de se mouvoir, d’être en adéquation avec son temps. Au risque de déplaire, c’est d’une révolution morale dont nous avons besoin, plus que d’une révolution financière ou de ressources humaines. Il est stupide de faire des assos, des entreprises, et de les traiter de la même façon en leur demandant de répondre à des appels à projet. Si les mentalités n’évoluent pas, les grands problèmes posés à notre société ne se résoudront pas. La Fédération a toute sa place dans ce combat.

 

Le politique n’aura pas réponse à tout dans ce domaineSoyez des agitateurs, des contributeurs et des citoyens actifs, prenez vos affaires en main et c’est comme cela que nous bâtirons une société plus inclusive, plus vivable et plus durable.

 

Hamou Bouakkaz

 

 

Hamou Bouakkaz

Adjoint PS au Maire de Paris de la Vie associative et de la démocratie locale, Hamou Bouakkaz est militant associatif de longue date. Aveugle de naissance, il a été administrateur de l'AGEFIPH, de l'ADAPT, de l'ONFRIH.

 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.