Un vrai fonds pour les associations


Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

Denis Lucas, représentant de la ligue de l’enseignement au FNDVA.au titre de la Ligue de l'Enseignement, approuve le retour d’un fonds dédié à la vie associative paritaire prélevé sur la loterie nationale.

 

 

Le Fonds National de Développement de la Vie Associative ne finance que la formation des bénévoles. Si on fait un tout petit peu d'histoire, en 1984, il y a eu la création de deux fonds, le FNDVA donc et le Fonds National pour le Développement du Sport (FNDS), issu d’un prélèvement sur les fonds du loto. Tandis que le FNDVA a été pris sur les paris du PMU. Donc il s’agissait des crédits affectés qui ne variaient qu'en fonction de la quantité des paris qui étaient effectués. Aujourd'hui, le fonds dédié au sport représente 270 millions d'euros. Il subventionne le sport du haut niveau, des équipements, des expériences, ce qui concerne la formation des sportifs représente 16 millions d'euros. Le FNDVA lui, aujourd'hui est à 10,3 millions d'euros. Mais il faut savoir que les associations et leurs adhérents représentent 71 % de la population, que le sport n’en représente que 29 %. Donc il y a un déséquilibre. Puisqu'aujourd'hui c'est « Faire de l'Egalité une Réalité », cela en serait une de rééquilibrer les chiffres.

 

En 1990 il y a eu l'idée de ne plus financer le FNDVA sur des paris mais sur les crédits de l'Etat, sur le budget. Donc ça veut dire que l'on subit tous les ans les affres des baisses de budget, puisque le budget augmente rarement. On est dans une impasse. Après cette transformation de financement, nous avons vécu une décentralisation puisque précédemment tous les fonds étaient instruits au niveau national cogérés par les représentants associatifs. On arrivait toujours à défendre le dossier. Aujourd'hui le nouveau fond n'est instruit uniquement que par l'administration. Aujourd'hui, nous sommes totalement maternés, on ne peut rien faire. Nous mériterions d'avoir un véritable fonds de développement de la vie associative qui aille au-delà de la formation des bénévoles. Un vrai fond d'ingénierie, d'expérimentation d'études. Quelque chose qui nous appartienne.

 

Denis Lucas

 

 

Denis Lucas

Représentant de la ligue de l’enseignement au FDVA.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.