SOS Stage : " Une action exemplaire " !


Mardi, 27 Mars, 2012
Logo

Abdelhak Kachouri, vice-président du Conseil régional d’Ile-de-France est chargé de la citoyenneté, de la politique de la ville et de la sécurité. Fervent défenseur de l’Action SOS Stage, il explique pourquoi la région Île de France a choisi de soutenir cette action, mise en place par la Fédération Nationale des Maisons Des Potes.

Quel constat faites-vous de l’action solidaire dans la région Île-de-France ?

Depuis de très nombreuses années, la jeunesse des quartiers populaires d’ile-de-France est confrontée à la crise, dont les
conséquences sont encore plus graves dans nos quartiers. Cette jeunesse a un taux de chômage qui reste particulièrement
élevé. Heureusement dans l’ensemble des quartiers populaires d’Ile-de-France, on compte des associations et des collectivités locales qui agissent en faveur des citoyens, et notamment en faveur de la jeunesse, afin de la soutenir, de l’accompagner, de la motiver ; des associations actives et des collectivités responsables qui donnent de l’espoir aux jeunes. Et la Région Ile-de-France est là pour accompagner tous ces acteurs citoyens dans cette démarche solidaire.

 

Comment la Région a réagi à l’annonce de la création de SOS Stage ?

Dès le début du projet, en 2010, la Région a soutenu SOS Stage. Comment il pouvait en être autrement ! En effet, ce projet touchait un problème essentiel qui est la difficulté pour certains jeunes de trouver des stages, difficulté qui, si elle persiste, peut les amener à décrocher, à abandonner. Ainsi, la démarche proposée par SOS Stage, nous a tout simplement paru exemplaire !
 

 

L’Action SOS Stage, c’est une plateforme sur internet…

Chaque année, la région distribue une clef USB à chaque lycéenne et lycéen d’Ile-de-France, leur mettant ainsi à disposition un outil, devenu indispensable, et des informations les concernant. Nous savons aujourd’hui qu’Internet est le média incontournable, pour les jeunes évidemment, mais pas uniquement. Alors, encore une fois, nous avons vu dans la plateforme internet SOS Stage toute la pertinence d’un tel outil. Cette plateforme présente aussi l’avantage de permettre aux enseignants le suivi en direct de l’évolution du dialogue entre l’élève et le chef d’entreprise.

 

L’Action SOS Stage est destinée en priorité à certains élèves.

Symboliquement, la Fédération avait choisi le lycée professionnel Pierre-Mendès France de Villiers-le-Bel. C’est évidemment un signal très fort d’avoir commencé là où des émeutes urbaines avaient éclaté quelques années plus tôt. Tout l’enjeu est là : comment sortir les jeunes des quartiers populaires du marasme dans lequel la société les a laissés. Le concept de SOS Stage est un concept d’avenir et, pour cela, la Région Ile-de-France ne pouvait que décider d’appuyer ce projet.

 

Que pensez-vous de cet outil de lutte contre les discriminations ?

On le sait, les élèves de lycées professionnels subissent souvent de multiples discriminations. L’Action SOS Stage est un outil de mise en relation lycéens-entreprises qui permet de remédier à ces discriminations, notamment par l’anonymisation des candidatures. Il est d’autant plus efficace qu’il permet aux entreprises citoyennes d’Ile-de-France de démontrer qu’elles luttent contre la discrimination due au nom, à l’origine, ou au territoire. Ainsi nous encourageons les entreprises à adhérer à la formule SOS Stage. L’initiative de la Fédération Nationale des Maisons Des Potes est une initiative à saluer et à rendre pérenne.

 

Abdelhak Kachouri
Propos recueillis
par Pote à Pote

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.