La CFDT contre le bizutage fait à la Jeunesse


Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

Pour Jean-Louis Malys, secrétaire Nationale de la CFDT, la jeunesse de France est discriminée dans le marché du travail. Alors la centrale réalise des expériences en faveur des jeunes.

 

« Si on fait reculer la précarité, on fait reculer déjà les discriminations ». On est actuellement dans une société qui considère finalement que les jeunes doivent passer par une forme de bizutage avant d’avoir le travail stable. Aujourd’hui il y a une proposition qui est un véritable piège, c’est le contrat unique où « plus on est jeune dans le travail et moins on serait protégé », à la CFDT on s’oppose totalement à ça.

 

La situation du marché de l’emploi aujourd’hui organise la précarité et la flexibilité d’une façon insensée et les principales victimes c’est les jeunes. Notre objectif c’est de permettre aux jeunes de ne pas être la variable d’ajustement-entreprises sous-traitant intérimaires. Précisément pour les alternances la loi prévoit 5 % : chaque entreprise a l’obligation normalement d’accueillir 5% d’alternants. Pour les stages de 3ème il y a rien, pour les stages des lycées professionnels il y a rien. Nous on pense qu’on devrait fixer des objectifs par la loi.

 

Autre point que je voulais évoquer : c’est le dialogue social, à la CFDT c’est notre leitmotiv. De l’extérieur SOS Stage est une expérience très intéressante, nous aussi on a des expériences, elles sont aussi petites, limitées, mais elles ont le mérite d’exister. En 2009 on a organisé, avec des associations de quartiers, une rencontre entre les entreprises du secteur des banques et assurances et des jeunes pour leur permettre d’acquérir un emploi ou un stage. On a du mal aujourd’hui à quantifier réellement ce que ça a produit mais la mécanique déjà de permettre à des employeurs par le biais d’une organisation syndicale autour des jeunes des quartiers, ça a provoqué quelque chose. Ensuite à Nantes depuis 5 ou 6 ans la CFDT organise un jeu. C’est un jeu au sens où on demande aux gens de se déplacer, de venir se rencontrer, discuter. Je ne pense pas que ça va changer la face du monde mais à mon avis ça peut produire des choses, déjà faire reculer la désespérance, que les jeunes dans ces quartiers se rendent compte qu’on a vraiment envie que les choses bougent.

Jean-Louis Malys

 

 

 

Jean-Louis Malys

Jean-Louis MALYS, sidérurgiste de profession, il a été de 2011 à 2005 Secrétaire général de la CFDT Lorraine. Il est Secrétaire national de la CFDT depuis 2006. Responsabilités actuelles : la politique des retraites; la politique en direction des immigrés ; la politique de la lutte contre les discriminations, la politique des libertés. Il est aussi responsable de l’organisation interne de la CFDT.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.