Une bataille à mener


Jeudi, 21 Mars, 2013
Logo

Pouria Amirshahi, nous parle de la manière dont l’Etat peut être exemplaire en matière de lutte contre les discriminations.


 Parlons de la proposition de Bariza Khiari au Sénat pour l’ouverture des emplois fermés, il y a quelques années, qui a mené la bataille à ce sujet. D’ailleurs à l’époque il faut le dire, même Hervé Novelic qui n’est pourtant pas un adepte de la lutte contre la diversité avait sur ce sujet-là plutôt participé. Puis la proposition de loi a été reprise par Daniel Golberg, et je crois qu’il a fait un bon boulot à l’époque en tant que parlementaire. Il y a un vrai problème dans cette idée de préférence nationale. Il faut pouvoir s’engager et militer contre ce principe. La citoyenneté ne signifie rien quand vous n’êtes pas reconnu socialement à travers un statut professionnel et à fortiori quand les opportunités professionnelles vous sont fermées avant même que vous ayez la chance de pouvoir y postuler. C’est une question de cohérence globale qui consiste à dire : l’intégration de la population étrangère, donc la population non française sur le territoire se fait aussi par le travail. Il y a une inégalité de traitement qui est totalement scandaleuse. Je suis aussi l’interprète d’une société civile autant que faire se peut. De toute façon je me battrais.

 

Pouria Amirshahi

 

 

Pouria Amirshahi

Ancien président de l'UNEF, secrétaire national du PS depuis 2008, Pouria Amishahi est député des Français de l'étrainger.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.