Joseph Ravoahangy : père de l’indépendance, mais modéré dépassé


Vendredi, 23 Avril, 2010
Logo

Véritable fondateur du nationalisme malgache.

 Ce militant indépendantiste né en 1893 prône néanmoins la conservation d’un ordre social traditionnel ancien qu’il croit modernisable (s’inspirant avant la guerre de l’exemple japonais). Protestant, né dans une famille traditionnelle aristocrate et formé à l’école de la République, ce digne représentant des élites malgaches correspond au portrait de bon nombre de leaders modérés qui ont toujours été les premiers défenseurs des indépendances… comme eux, il fut un partisan de l’action légale, et comme eux fut mis en échec par le conservatisme colonial. Emprisonné par le pouvoir français, dès l’insurrection de 1947 (qu’il condamne pourtant), sa carrière politique reste en demi-teinte une fois l’indépendance acquise (ministre de la santé, ministre délégué, échec aux municipales dans la capitale…). A sa mort en 1970, le régime est usé. Une radicalisation socialiste de celui-ci surviendra alors. 

 

E.R

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.