Immigration : un atout pour la France


Mercredi, 1 Août, 2012
Logo

A l’heure où certains voudraient voir des différences entre ce qu’ils appellent «civilisations», nous préférons republier ce que nous écrivions déjà en 1997, à savoir que l’immigration est un atout pour la France.

En 1997, on ne parle plus des immigrés qu’au travers de statistiques, d’articles de lois, de procédures, d’objectifs numériques. Voilà des années que l’on nous rabat les oreilles avec des discours qui accusent les immigrés de tous les griefs et font l’amalgame avec le chômage, la délinquance, les difficultés sociales en tout genre. Plus nos gouvernant sont incapables d’apporter des réponses à la crise, plus ce sont les immigrés qui en payent les frais.

Le refus de l’immigration, théorisé à travers le concept « immigration zéro » par les lois Pasqua-Debré, a voué des milliers d’homme et de femmes à devenir des sans-papiers mais aussi privé notre pays d’une politique intelligente. Les échanges économiques et politiques avec les pays du Sud, la Francophonie elle-même, en souffrent considérablement. Pourtant, il est illusoire de croire que la France et l’Europe pourront se construire comme une aire de prospérité dans un océan de malheur.

Après la circulaire Chevènement, après le rapport Weil, le gouvernement vient donc de présenter deux nouveaux projets de loi. Ils doivent prochainement être examinés par les parlementaires. En l’absence de véritables ruptures avec les législations antérieures, le doute plane sur les progrès que ces textes permettront d’accomplir. Ne pas abroger les lois Pasqua-Debré, alors que l’occasion s’en présente aujourd’hui, n’aboutira qu’à repousser une question essentielle. Comment mettre en place une politique d’immigration moderne, réellement juste et réellement efficace ? Le colloque organisé par SOS Racisme a démontré qu’entre les deux impasses que sont « l’immigration zéro » et l’ouverture totale des frontières, il est possible d’inventer des solutions nouvelles dignes de la République.

Puisque le débat est ouvert, souhaitons, pour une fois, qu’il soit utile. Commençons par rappeler aux responsables politiques cet aspect : pour son développement économique, pour les échanges avec les pays du Sud, pour jouer un rôle moteur sur la scène internationale, pour sa démographie, pour sa culture, la France a encore et aura toujours besoin des immigrés. Il est temps, en effet, d’en finir avec les contre-vérités qui rendent de bien mauvais service à notre pays. L’immigration est un atout dont la République aurait tort de se priver.

Fodé Sylla,Président de SOS Racisme

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.