Dossier » Si j'étais président... »

Si j'étais président...


"Contre la précarité, il faut aussi l'éducation populaire"

Mardi, 3 Avril, 2012
Logo

Cette tribune est signée par François Delapierre, candidat aux législatives dans la 10e circonscription de l’Essonne. D’abord militant syndicaliste à la FIDL, puis militant antiraciste à SOS Racisme, il a pu transférer ses idéaux sur le terrain politique aux côtés de Jean-Luc Mélenchon. Il défend ici la proposition de créer un ministère de l’éducation populaire et la titularisation des travailleurs associatifs de ce secteur.

La précarité s’est répandue par tous les pores de la société. Elle est deve­nue une norme du système. Même l’amour est précaire déclarait la pré­sidente du MEDEF pour faire croire qu’il s’agit d’un fait naturel. En réalité la précarité ne tombe pas du ciel. Elle découle des exigences de la finance. Le pouvoir des actionnaires repose sur leur capacité à se déplacer au plus vite d’un investissement à l’autre, sans dé­lai et sans coût... renvoyé sur la collec­tivité.