Tarif unique des transports : on l’a gagné et on l’aura!


Lundi, 16 Août, 2010
Logo

Il y a quelques mois, à l’approche des élections régionales, Pote à Pote, publiait un appel pour inviter les candidats à supprimer les zones tarifaires qui pénalisent injustement les usagers des transports en commun de banlieue parisienne.

Retour rapide sur l’une des questions centrales de cette dernière campagne électorale !


« Utopiste », « trop coûteux », « sans intérêt », tout a été dit pour expliquer à quel point la mise en place d’un passe Navigo au tarif unique était impossible.

Il était et il reste pourtant évident que la politique tarifaire des transports en Ile-de-France pénalise la banlieue en même temps qu’elle nous englue dans le « tout bagnole ». Fort heureusement, les périodes électorales laissent souvent la place à une certaine « magie » qui permet à des idées symboliquement incontournables de s’imposer.

Cette fois, c’est le bon score des listes écologistes, au soir du premier tour, qui a eu raison des dernières réticences et c’est bien le tarif unique qui est venu sceller l’accord de deuxième tour entre les listes vertes et socialistes. Cette victoire écologique est aussi une victoire sociale importante pour les usagers de banlieues qui affrontent quotidiennement de nombreuses difficultés : temps perdu dans les transports donc pour la vie familiale, difficultés d’accès à l’emploi, aux loisirs, à la culture, aux formations de qualité.

Alors que la majorité régionale promet aujourd’hui de mettre en place ce qu’elle refusait hier et qu’une bataille de chiffres s’est engagée pour évaluer le coût de cette mesure, il faudra être très vigilant dans les mois à venir pour que la zone unique ne fasse pas les frais des contraintes budgétaires d’après campagne !

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.