REALISATION ET DIFFUSION D’UN JOURNAL DES ET POUR LES QUARTIERS


- Pote à Pote: un journal «tout terrain» au coeur de notre démarche et de nos propositions

A/ Pote à Pote, le porte-voix des quartiers

Pote à pote est édité par la Fédération nationale des Maisons des Potes depuis 1993. Depuis le changement de l'équipe de rédaction, le Pote à Pote est accompagnée d’un renouveau de la ligne éditoriale. En effet, Le Pote à Pote s’appuie sur deux piliers : la valorisation des initiatives positives dans les quartiers et des revendications claires et concrètes pour améliorer la vie dans ces quartiers. Nous nous attachons à mettre en valeur les actions positives créées par les acteurs de terrain dans les domaines de l’économie et de l’emploi, de l’éducation, de la lutte contre les discriminations, de la mémoire, de la police, de la mixité, de l’immigration, de la culture… qui sont toutes des rubriques du journal. Ces rubriques sont supervisées par nos journalistes référents mais également par un conseil scientifique composé d'experts des thématiques traitées, ce qui permet d'approfondir les questions posées.

Au-delà de ces démarches, avec les acteurs de terrain ainsi que des experts des questions abordées, Le Pote à Pote permet d’établir des diagnostics et d’analyser les situations vécues dans les quartiers pour faire émerger de nouvelles idées de transformations et d’améliorations du quotidien.

 

Ce travail est construit par notre équipe de journalistes eux-mêmes issus des quartiers. Le pote à Pote est plus qu’un journal, c’est également un tremplin pour les talents journalistiques des quartiers. A l’image d’anciens rédacteurs qui sont aujourd’hui d’importants journalistes, la Fédération Nationale des Maisons des Potes s’attache à ce que chaque membre de l’équipe du Pote à Pote émerge dans le milieu journalistique.

B/ Faire émerger des talents

C’est dans cette optique là  que nous organiserons des formations audiovisuelles pour les associations membres du réseau et plus généralement à tous ceux qui participent à la rédaction du Pote à Pote.

Nous élaborerons le contenu des formations (initiation aux techniques de l’image et du son, éducation à l’image) avec des professionnels. Une première partie sera théorique car il s’agira d’acquérir les bases du langage audiovisuel, et la seconde partie sera pratique. C’est avant tout l’apprentissage des techniques audiovisuelles autour du cadre, de la caméra, du son, de la prise de son, de la lumière qui sera enseigné.

Un travail particulier sera apporté également au montage numérique.Cette formation permettra aux participants de réaliser des fictions, des reportages, des docu-fictions, des vidéo-clips… pour le site www.poteapote.info. Les associations pourront également utiliser ce savoir afin de se mettre en valeur, de mettre en valeur leurs initiatives. Ainsi, nous pourrons les diffuser sur le site Internet.

La vidéo sur le site internet www.poteapote.info permet une approche différente de l'actualité et des sujets traités. En effet, la vidéo nous permet de réaliser de multiples reportages qui enrichissent la version papier. Nous pouvons également diffuser les interviews réalisées et ainsi rendre plus vivants les propos écrits. La vidéo qui ajoute un surplus financier nous paraît néanmoins indispensable à la diffusion de ces sujets qui touchent tous les quartiers.

C/ Un journal de terrain collectif

Nos journalistes sont avant tout des femmes et des hommes de terrains et donc mettent un point d’honneur à enquêter, à se déplacer pour donner une analyse au plus proche de la réalité.

Notre équipe de cinq rédacteurs référents salariés entretient donc des rapports privilégiés avec tous nos partenaires et les incite à écrire eux-mêmes dans le Pote à Pote car il est le journal de toute une fédération d’associations. Nos cinq référents organisent l'ensemble des rédacteurs bénévoles du journal ce qui fait que le le Pote à Pote dispose de plus d'un centaine de journalistes issus des quartiers. Ce maillage national de la rédaction permet d'être en phase avec les quartiers dans toute la France et même en Europe et dans le reste du monde. Le journal se construit également au travers des multiples débats organisés, notamment par Internet, sur des sujets aussi importants que la police de proximité, la ségrégation urbaine, la carte scolaire, le CV anonyme, les transports les violences familiales ou encore la solidarité Nord/Sud. Les avis et les expériences des citoyens sont ainsi récoltés par les rédacteurs pour rajouter du contenu aux analyses lors de l'écriture des articles.

Le Pote à Pote, qui est maintenant trimestriel, est également disponible sur le site www.poteapote.info. En effet, Internet nous permet de réagir à divers évènements en temps réel. Le site permet de publier l'intégralité d'un article ce qui n'est pas toujours possible dans la version papier à cause de la mise en page.La version papier, quant à elle, contient une cinquantaine de pages. Afin d’améliorer la lecture et de donner envie à de nouveaux lecteurs de s’abonner, nous porterons un effort particulier au changement visuel ce qui permettra de faire du journal un magazine d’analyse, d’opinion et de revendications ouvert à tous et agréable à lire pour tous.

Aujourd’hui, Pote à Pote revendique 10 000 lecteurs. Ces abonnés se répartissent sur tout le territoire et sont des de toutes les catégories sociales. Nous touchons en majorités les acteurs de la politique de la ville. Nos principaux lecteurs sont les chefs de projet, les élus, les missions locales, les associations, les bailleurs, les établissements scolaires en ZEP, les clubs de prévention, les avocats, les procureurs, les syndicats... C’est ce socle de lecteurs qui fait du Pote à Pote un journal légitime pour les quartiers.