Interview de Nathalie Raffort, militant antiraciste


Lundi, 1 Février, 2016
Logo

A l’occasion du 30éme anniversaire de SOS racisme, la fédération nationale des Maison des potes  a organisé le 8 juillet dernier  une soirée  anniversaire avec les militants et  militantes qui ont créé le mouvement des potes et qui ont organisé le concert du 15 juin  1985. 

NATHALIE RAFORT : J’ai fait partie de la première équipe de SOS racisme. On a organisé ce concert, qui a donné un sens à notre vie, puisque c’était un engagement  de responsabilité, un engagement citoyen. C’est la plus belle aventure humaine de ma vie et ce qui est exceptionnel c’est cette  fraternité, cette solidarité avec les autres. C’est  vraiment une chance d’avoir vécu ça.

Pote à pote : quel est votre souvenir de cette période ?  

Nathalie Raffort : E sont des souvenirs au pluriels, je ne peux pas tous vous les raconter ! J’ai traversé la France pour défendre notre cause. J’ai appris à coller des affiches, à organiser des concerts et tellement de choses mais avant tout, j’ai appris la solidarité, la fraternité et ce qu’un engagement peut donner comme dimensions dans sa vie individuelle. La solidarité c’est quelque chose de fantastique. je pense qu’aujourd’hui comme hier, c’est ce qu’il fait la beauté de l’affiche.

 

 

 

 

Pote à pote : c’est donc ce message de solidarité que vous voulez transmettre aux jeunes générations ? 

 

NATHALIE Raffort : Oui effectivement ! C’est la plus belle aventure que l’on puisse vivre. Aujourd’hui il n’y-a plus de frontières, il faut juste y croire ! Nous avons posé la première pierre et c’est à la jeunesse de continuer le combat, j’ai confiance en la jeunesse ! il ne faut jamais abdiquer, ne jamais se faire une raison du malheur du monde. Ensemble nous pouvons y arriver

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.