Créteil : « Trouver de nouvelles solutions à de vieux problèmes »


Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

Lorsqu'il évoque la Maison pour Tous dont il est le directeur, Reda Boudaoud laisse parler son coeur, ses frustrations et ses espoirs. 


« C’est une maison pour tous et une maison des jeunes et de la culture. On essaie de tenir cette promesse. Nous travaillons sur la citoyenneté, la responsabilisation des jeunes, leur autonomie sur le vecteur des activités associatives. On essaie de faire en sorte qu’ils soient impliqués dans leurs activités extra-scolaires, qu’ils aient envie de faire et qu’ils aient le goût de l’effort.

« L’ambiance générale, au niveau national, est à la démotivation. On est là avec des pansements alors qu’il faudrait une unité de chirurgie lourde. Or «plus que jamais, il faut penser au changement plutôt que changer de pansements», comme le dit un haut fonctionnaire qui s’occupe des politiques de la jeunesse. Lui fait le maximum mais ça ne suffit jamais.

« Qu’on fasse plus de place aux jeunes en matière d’emploi, de formation, de tout... Il faut avant tout changer les mentalités car ça s’aggrave. Je n’ai pas le droit d’appeler à la révolution mais il faudrait que les responsables se rendent compte. La détresse, on la voit car nous y sommes confrontés tous les jours. A Créteil, ce n’est pas dramatique, la ville fait le maximum. Mais on sait que ce n’est pas le cas partout.

Il faut de l’emploi, de la formation, un message d’espoir, des modèles positifs avant que la banlieue brûle, qu’on n’en arrive à ce qui se passe dans les pays arabes. Car les gens ne disent rien et après ça part en choucroute. Il faudrait une grande campagne pour remettre les valeurs morales et universelles au goût du jour, telles que la solidarité, la fraternité, faire de la place aux jeunes, du partage.

« Nous sommes des sentinelles de la société. On voit ce qui se passe : des gamins de 12 ans qui deviennent violents, des filles de 16 ans qui pensent être des femmes parce qu’elles ont un peu de poitrine. Tous les jours on entend un langage ordurier, des discours intolérants. Tout part en vrille. Tellement qu’on finit par s’habituer alors qu’on devrait s’indigner. Tous les jours il y a des familles qui sont mises à la porte, des gens qui perdent leur travail et se retrouvent au chômage. Il faudrait des moyens supplémentaires qui nous permettraient de dire : «On va trouver de nouvelles solutions à de vieux problèmes». »

_____________________________________________________________________________________________________________________

 

Maison Pour Tous de la Haye Aux Moines

Structure de proximité RDV de la solidarité


Directeur : Reda Boudaoud 

Adresse : 4 allée Georges Braque,

94000 CRETEIL Téléphone : 01 48 99 10 78

Nombre d’adhérents : 450

Nombre de bénévoles : 15

Objectif de la structure : Pérenniser et développer le dialogue avec les jeunes, l’accueil des jeunes privilégiant l’accom- pagnement et la réalisation de projets, in- formations pratiques, service aux familles, valoriser les habitants et l’image des quartiers, valoriser la citoyenneté, la lutte contre les violences et le rapprochement des institutions et des habitants. Activités : Stages de chant, théâtre impro- visation, organisation de concerts, ateliers cirque, audiovisuel, photographie, arts plastiques et création.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.