Vivre la laïcité


Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

La laïcité ça se vit et ça doit pouvoir se vivre dans les écoles et les établissements. Selon Eric Pedeboscq, il est important et absolument nécessaire, qu’elle retrouve plain-pied, dans l’espace public et en particulier à l’école.


 

 

La laïcité c’est ce qui vertèbre notre république. Les valeurs républicaines, le triptyque républicain «liberté, égalité, fraternité» ne peut exister qu’autour de cette question de la laïcité, elle assure un cadre pacifié pour la confrontation d’intérêts, d’idées qui doivent être différentes. Sans laïcité il n’y a pas de république en France et il n’y a pas de république sociale en France. C’est aussi une exigence parce qu’elle met au centre l’autonomie de la pensée, l’émancipation de chacun, la capacité laissé à chacun de construire son propre sens critique, y compris donc de croire ou de ne pas croire en telle ou telle religion.

Il faut de la laïcité et même de la morale laïque. De notre point de vue la laïcité a une pertinence dans le monde d’aujourd’hui car ce n’est pas seulement une vielle lutte c’est qu’elle fait en sorte qu’il y ait un  destin commun  qui peut se nouer entre nous. L’école était organique de la constitution de la république et il faut donc qu’elle revienne à l’école. On a des pistes, on sait faire un certain nombre de choses. Le travail sur les règlements intérieurs peut être  un moyen de faire vivre la laïcité. On peut également avoir des cours de philosophie, y compris pour les plus jeunes.

À l’UNSA nous sommes d’accord sur le fait qu’il faut de la morale laïque et de la laïcité à l’école et on se félicite que le ministre ait souhaité ouvrir ce débat et j’invite tous les acteurs à entrer dans ce débat.

Eric Pedeboscq

 

 

 Eric Pedeboscq secrétaire national d’UNSA éducation

 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.