Assurons la sécurité des femmes victimes de violences. La réponse de J-L Mélenchon


Dimanche, 20 Mai, 2012
Logo

La loi contre les violences faites aux femmes n’a pas bénéficié des moyens nécessaires à son application comme le demandaient les mouvements féministes qui en étaient à l’initiative. Le désengagement de l’Etat dans l’hébergement d’urgence a aggravé la situation.

La loi contre les violences faites aux femmes n’a pas bénéficié des moyens nécessaires à son application comme le demandaient les mouvements féministes qui en étaient à l’initiative. Le désengagement de l’Etat dans l’hébergement d’urgence a aggravé la situation. Nous soutenons comme vous la création de foyers et de centres d’hébergement pour femmes sur l’ensemble du territoire. Nous défendons également une loi cadre contre les violences faites aux femmes afin de pouvoir pleinement inclure les propositions élaborées par les mouvements féministes.
Mais faire face à l'urgence, si c'est nécessaire, n'est pas suffisant pour enfin tourner le dos au patriarcat et briser les inégalités entre les hommes et les femmes. Ainsi nous créerons un ministère des Droits des femmes et de l'égalité accompagné d'une loi de lutte contre le sexisme. Les discriminations et insultes à caractère sexiste, ainsi que la banalisation et l’omniprésence de la pornographie et l’instrumentalisation des corps à des fins marchandes doivent être condamnées. Nous donnerons les moyens nécessaires à l’application de ces politiques notamment en matière d’éducation, de prévention et d’informations. La bataille pour l’émancipation des femmes passe également par celle de l’égalité salariale et professionnelle, de l’accès à la santé partout et pour toutes, de la défense des centres d’IVG et des maternités et de la création du service public de la petite enfance.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.