La petite malika de Mabrouk Rachedi & Habiba Rahany


Lundi, 16 Août, 2010
Logo

 

C’est à l’âge de 5ans que la petite Malika est repérée pour ses dons exceptionnels. Cette petite fille mature, trop mature sans doute pour son si jeune âge, Malika s’occupe des comptes de la famille à défaut de se passionner pour les jeux de maternelle trop enfantins à son goût.


L’impasse de sa condition remet en question l’épanouissement de ses talents qui se heurtent à un milieu sourd et aveugle. Sa mère, dont la compréhension de la langue française est approximatif, est persuadée que « précoce » est synonyme de « grossesse précoce »... Elle se caractérise même en étant un frein à l’émancipation scolaire de sa fille quand elle lui de sauter une classe.

De part sa croissance intellectuelle exceptionnel et sous certains aspect, forcé par la situation sociale, Malika navigue en penseuse solitaire noyée dans un no mans land générationnel: entre des filles de sont n âge trop jeunes et des adultes trop vieux tout en cultivant sa différence. L’âge de13 ans marque un tournant dans son histoire lorsqu’elle se retrouve isolée dans sa chambre d’hôpital, «entre la vie et la mort, elle découvre Nietzsche et la philosophie qu’elle expérimente avec un enthousiasme qui déborde parfois». C’est à travers ce parcours initiatique passionnant que Mabrouk Rachedi et sa soeur Habiba Rahany vous plonge au coeur même de ce qui est la difficulté de grandir.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.