immigration »

immigration


Espagne : un pas en arrière après les régularisations

Lundi, 16 Septembre, 2013
Logo

En 2005, l’Espagne et plus précisément le gouvernement de Zapatero met en place la cinquième (depuis 1991) et la plus importante des régularisations massives. Ce processus a permis la régularisation d’environ 700 000 travailleurs clandestins.


Les candidats à cette régularisation devaient être recensés dans une municipalité espagnole 6 mois avant celle-ci, disposer d’un contrat de travail d’une durée supérieure à 6 mois et ne pas avoir de casier judiciaire ni en Espagne ni dans le pays d’origine afin d’obtenir un permis de travail.

Espagne : Quid des régularisations ?

Dimanche, 15 Septembre, 2013
Logo

En Espagne, en 2000, une première régularisation avait été ouverte. Dans cette première régularisation, les dossiers de 226 570 personnes ont été étudiés et 137 454 ont été approuvés.


La dernière régularisation massive des sans-papiers vivants sur le sol espagnol a été réalisée en mai 2005. Plus de 700 000 demandes ont été déposées, Madrid, la Catalogne et Valence rassemblaient plus de 60 % de ces demandes. Les documents nécessaires pour recourir à la régularisation étaient conformes à la normale : un certificat de recensement qui démontrait qu’il ou elle vivait en Espagne avant août 2004, un contrat de travail et l’absence d’antécédents judiciaires.

Grèce : les migrants entre le marteau et l’enclume

Samedi, 14 Septembre, 2013
Logo

Dans la Grèce de l’austérité, les sans-papiers se retrouvent pris en tenaille entre des politiques migratoires européennes répressives et un contexte local hostile aux nouveaux arrivants.


Alors que la Grèce s’enfonce dans la crise et que les perspectives d’y vivre décemment s’éloignent de jour en jour, le flux d’immigrés ne tarit pas et vient grossir les rangs de précaires. Si le nombre élevé d’immigrés légaux et illégaux – estimés respectivement à 800 000 et 400 000 en 2011, bien que les estimations varient – peut interpeller dans un pays en crise, il doit être nuancé par le fait que très peu ont choisi de s’établir en Grèce. En 2011, la majorité des entrées en Europe se font par la Grèce.

 

Portugal mon amour

Vendredi, 13 Septembre, 2013
Logo

Pays d’émigration mais aussi terre d’immigration, le Portugal travaille à mieux accueillir les populations arrivantes.

Le Portugal traverse actuellement une crise économique très sévère, et de nombreux Portugais partent vers des pays tels que la France notamment. C’est pourquoi sommes beaucoup à penser que l’immigration n’est pas un problème au Portugal, car nous avons besoin d’immigrés. Pour preuve, je peux expliquer en quelques points fondamentaux ce que nous faisons au Portugal pour attirer les immigrants. Notre formule appelée « second plan pour l’intégration des immigrants au Portugal » a rencontré pas mal de succès dans le pays.

Coup de botte sur l’immigration

Jeudi, 12 Septembre, 2013
Logo

Point de chute important de l’immigration clandestine, l’Italie s’est doté de tout un arsenal de lois pour tenter de régulariser ses flux migratoires et transitoires. Youssoupha Thiam, militant à SOS Racisme Italie, évoque des législations qui ne cessent de se durcir au fil des années. 


La loi Turco-Napolitano, qui porte le nom de l’actuel Président de la République, Napolitano (réélu pour sept ans en avril dernier, ndlr) a fusionné plusieurs textes législatifs dont la loi du 6 mars 1998 sur l'immigration et la condition de l'étranger. Intégrée au décret législatif numéro 286 du 25 juillet 1998, et connu sous le nom de « texte unique », cette loi prévoyait la programmation des flux d'entrée pour le travail, pendant de l'immigration clandestine.

Italie : des vagues de régularisation

Jeudi, 12 Septembre, 2013
Logo

Durant les 20 dernières années, les régularisations massives de travailleurs sans papiers ont permis de donner des titres de séjour à des centaines de milliers de clandestins venus apporter leur force de travail pour le développement économique du pays.

L’Italie compte 3 millions d’étrangers sur une population globale de 60 millions. Parmi ceux-ci, 1,5 millions sont installés régulièrement depuis plus de 5 ans. Les immigrés entrés clandestinement ont fait l’objet de plusieurs vagues de régularisation. Ainsi tous les 5 ans, 200 000 travailleurs sans papiers sont régularisés (218 000 en 1990, 234 000 en 1996, 250 000 en 1999 et 700 000 par le gouvernement de Silvio Berlusconi durant les années 2000).

Immigration et Europe

Mardi, 10 Septembre, 2013
Logo

Nous sommes tous des enfants d’immigrés, première, deuxième et troisième génération à avoir formé le creuset français.

Ce phénomène de renouvellement de la population nationale n’est plus une spécifité française : pas à pas, tous les pays d’Europe sont devenus et deviennent des terres d’immigrations. Si l’exploitation des travailleurs immigrés sans-papiers reste la politique la plus partagée par une économie capitaliste fondée sur l’exploitation de l’homme par l’homme, des avancées sont pour autant à souligner, en Italie ou en Espagne, avec des vagues de régularisations massives.

Regularization: a fair and decent measure.

Lundi, 16 Avril, 2012
Logo

Monday, April 16, 2012

 

 

Why forcing migrants without papers to undertake tougher and tougher power relationships as the regularization process has been constant in the 5th Republic? Post regularization of 1.4 million of foreign workers with de Gaulle, more than tens of thousands with Pompidou and Giscard despite a difficult crisis context. Everyone will also remember the beginning of Mitterrand and the hope of more than 130,000 people regularized. A stability, regularity inside regularizations.

If the 1981’s regularization mainly concerns working immigration, 1991’s was named as « exceptional » and aimed at “relief”, in relation to the increase of asylum seekers within the context of the fall of Berlin wall. Some years later, when Jospin’s government launches new rounds of regularizations in 1997 and 1998, not only work is put forward but also the existence of a family link. Over 150,000 requests, 90,000 people will be regularized. Once Nicolas Sarkozy is Home Secretary he is then interested in the subject.

Du droit de vote en Espagne : la réciprocité

Samedi, 7 Septembre, 2013
Logo

En 1978, une première pierre avait été posée en Espagne en faveur de l’égalité entre tous les citoyens. Pourtant, pendant 30 ans, la principale communauté étrangère en Espagne, les marocains en avaient été exclus.

La vie publique et politique espagnole fut dirigée par le régime autoritaire et militariste du Général Franco (1935-1975). Après sa mort, c’est à la période dite de « transition démocratique » que la Constitution espagnole a été écrite, adoptée et validée par référendum en 1978. Et déjà, l’Espagne a mis dans sa Constitution le droit de vote des étrangers aux élections municipales sur la base de la réciprocité.

 

Le droit de vote des étrangers en Europe : quelques exemples

Samedi, 5 Octobre, 2013
Logo

Francois Hollande a déclaré qu’il soumettrait un texte au Parlement concernant le droit de vote des étrangers après les municipales. Sila question fait toujours débat en France, la cause a bien progressé chez certains de nos voisins.

L’Irlande, la Norvège, la Suède, le Danemark et le Benelux en avance