discrimination »

discrimination


Tribune de Victorin Lurel "Banissons la "race" de notre constitution"

Mardi, 13 Mars, 2012
Logo

Multiplication des discriminations, discours xénophobe voire agressions dues à la seule couleur de la peau. A l’heure où la « peur de l’autre », l’assimilation « musulman/islamistes » ou encore les discours sur l’inégalité des civilisations  font florès,  la République doit rappeler ses principes fondamentaux et à vocation universelle inscrits notamment à l’article 1 de la Constitution. A la faveur de la révision de notre Loi fondamentale, c’est bien l’égalité de tous les êtres humains qu’il serait urgent de rappeler.

 

Multiplication des discriminations, discours xénophobe voire agressions dues à la seule couleur de la peau. A l’heure où la « peur de l’autre », l’assimilation « musulman/islamistes » ou encore les discours sur l’inégalité des civilisations  font florès,  la République doit rappeler ses principes fondamentaux et à vocation universelle inscrits notamment à l’article 1 de la Constitution. A la faveur de la révision de notre Loi fondamentale, c’est bien l’égalité de tous les êtres humains qu’il serait urgent de rappeler.

Comment vaincre la « discrimination citoyenne » ?

Lundi, 26 Décembre, 2011
Logo

 

La « discrimination citoyenne » n’a pas encore de définition juridique officielle, et pourtant cette entrave aux libertés fondamentales existe déjà. Pour la combattre, retour sur les victoires historiques sur cette menace fantôme, bien réelle. 


Le phénomène que j’appelle « discrimination citoyenne » est nommé pour la toute première fois aujourd’hui, certes. Il reste cela dit que nous connaissons tous, ou avons déjà subi, ce à quoi renvoie ce concept. Quand un individu est marginalisé pour ses actes militants, c’est de la discrimination citoyenne. Quand une association se voit refuser une subvention à cause de son militantisme, c’est de la discrimination citoyenne. Quand suite à une grève, un employé gréviste subit des pressions de la part de sa direction, c’est de la discrimination citoyenne.

Anciens détenus : des discriminés parmi les discriminés ?

Lundi, 26 Décembre, 2011
Logo

 

Parmi toutes les discriminations, la discrimination au passé judiciaire n'est pas encore reconnue en France. Elle existe pourtant.


(dessin : Laurent Jacqua)

 

La très grande majorité des 80 000 personnes incarcérées chaque année ressortent libres après leur peine. Pourtant, leur exclusion se prolonge souvent par la difficulté à trouver un logement ou un travail si leur passé est dévoilé. Une différence de traitement qui devrait être logiquement qualifiée de « discrimination ». Sauf pour le Défenseur des droits.

 

L’argent des immigrés : le scandale

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

L'historien et politiste Olivier Le Cour Grandmaison dénonce les prélèvements mirifiques opérés par les banques sur l'argent envoyé par les immigrés à leurs familles restées au pays.


Ils ont en moyenne des revenus largement inférieurs aux nationaux des pays dans lesquels ils vivent, ils occupent les emplois les moins qualifiés et les moins bien rémunérés. Ils sont victimes de discriminations à l’embauche, de la précarité et de licenciements qui les frappent plus souvent qu’à leur tour ; et pourtant, ils s’obligent à des sacrifices financiers significatifs pour envoyer chaque mois de l’argent à leur famille demeurée au pays. Pauvreté, privations, épreuve douloureuse de l’exil, et pour les sans-papiers la peur constante de l’arrestation et de l’expulsion.

« L’anonymat empêche la gentrification »

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

Jacques Salvator, maire d'Aubervilliers et Soumia Zahir, conseillère municipale déléguée (à la prévention des expulsions locatives, suivi Dalo, lutte contre les discriminations et droits des femmes), également administratrice OPH et présidente de la commission d'attribution logements nous reçoivent. Des discriminations au logement social ? 


Julien Vanhée & Slimane Tirera : Pouvez-vous nous faire un état des lieux du logement social à Aubervilliers ?

Soumia Zahir : Depuis 2008, l’état du logement social n’est pas pire que dans d’autres villes c’est-à-dire 4300 demandeurs de logement dans la ville avec des attributions sur le propre contingent de la ville (200 par an) dans un premier temps. Dans un second temps, nous avons des constructions (nouveau projet en cours) de logements sociaux et d’autres types de logements.

 

Marché de l’emploi, ouvre-toi !

Lundi, 15 Novembre, 2010
Logo

 

En matière de discrimination à l'emploi, le public issu des quartiers à la douleur de cumuler les handicaps. En plus d'être jeune, et par définition inexpérimenté, peu qualifié, il vit dans des zones dites sensibles et est souvent d'origine immigré. 


« En moyenne, entre 2005 et 2009, 86 % des hommes français âgés de 16 à 65 ans ont un emploi quand leurs deux parents sont fran- çais de naissance », affirme une étude de l’INSEE parue en novembre dernier. Ce qui n’est le cas que pour « 65% quand un de leurs parents est immigré et originaire d’un pays du Maghreb ». Soit une différence de 21 points. Un tiers de cette différence s’ex- pliquerait par une moyenne d’âge plus jeune et un niveau d’éducation plus faible chez les Français originaires du Maghreb. Car, plus le niveau du diplôme s’élève plus la différence s’amoindrit.

Rapport du Comedd : la porte ouverte à la machine à préjugés

Lundi, 15 Février, 2010
Logo

Questionné il y a quelques semaines sur le débat sur l’identité nationale, Yazid Sabeg rejetait l’idée que l’on puisse faire des « musulmans » une catégorie. Le comité pour la mesure et l’évaluation de la diversité et des discriminations (Comedd), qu’il a mis en place, vient d’annoncer que les chercheurs devraient pouvoir compter les « Arabes ». La nuance est ténue ! 

Présidé et rapporté par des racialistes convaincus, ses conclusions, qui n’ont pas fait l’objet d’une validation consensuelle au sein du Comedd, recommande une classification systématisée de la population.

Linda El Haddad

Lundi, 15 Février, 2010
Logo

Linda El Haddad est conseillère municipale, pour la ville de Grenoble, en charge de la lutte contre les discriminations et des droits de l’Homme.

Linda El Haddad fait partie de ces femmes pour qui, l’engagement, a toujours pris une place importante dans leur vie. Dès son plus jeune âge, sa mère, sympathisante PS, l’emmène à toutes les réunions publiques et politiques. Pourtant le déclic aura lieu plus tard ! En effet, lorsque son frère est victime de discrimination à l’entrée d’une discothèque, elle découvre cette injustice encore peu connue du grand public. C’est alors qu’elle est contactée par le comité SOS Racisme de sa ville et, de cette rencontre, naîtra son envie de « continuer à creuser le sujet ».

Tous les chemins mènent-ils à la Toleranz* ? ("tolérance" en allemand)

Lundi, 15 Novembre, 2010
Logo

 

Le gouvernement allemand veut reconnaître les diplômes hors-UE. Les crises conjoncturelles du pays poussent à l'ouverture extracommunautaire. Est-ce réellement un pas de plus vers l'hospitalité ?

 

"Toute personne ayant étudié à l'étranger va pouvoir demander une équivalence pour ses diplômes en Allemagne" a annoncé la ministre allemande de l'Education Annette Schavan, lundi 18 octobre. "Nous devons avoir une culture de bienvenue" a souligné le ministre allemand de l'Economie Rainer Bruederle. Mais, sur fond de crises économique et démographique, est-ce une bonne nouvelle pour la tolérance et l'universalisme?

SOS STAGE

Mardi, 25 Mai, 2010
Logo

La Fédération Nationale des Maison des Potes, dont l'objet est de favoriser la cohésion et la mixité sociale sociale, notamment au sein des quartiers réputés difficiles, s'engage aujourd'hui dans le secteur de l'emploi.

Nous partons du constat qu'il n'est pas toujours facile pour une entreprise d'accueillir, à l'occasion d'un stage, un ou des jeunes en formation dans ces zones dites sensibles.
Malheureusement, une mauvaise expérience peut entacher et nuire à l'image de tous les étudiants d'un Lycée.

Afin de garantir à l'entreprise et aux stagiaires les meilleures conditions et le meilleur encadrement lors de ces périodes de stage, la Fédération Nationale des Maisons des Potes vous présente aujourd'hui le programme SOS STAGE.

Il s'agit de la mise en œuvre d'un processus de candidature, recrutement et suivi d'un étudiant durant toute sa période de stage.