Université »

Université


La laïcité : vivre ensemble

Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

Jean-Claude Tchikaya défend la laïcité à l’école comme condition essentielle de l’égalité.

La laïcité est  au centre de la problématique d’égalité. Il est essentiel de comprendre que la laïcité n’appelle pas à l’assimilation ou à la perte de toutes ou une partie des composantes culturelles de l’individu.

Enseigner le fait religieux

Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

Esther Benbassa nous fournit des outils pour l’enseignement de la laïcité, un enseignement qui a notamment pour objectif d’éviter tout fanatisme, y compris le fanatisme laïc


Les religions ont toujours été instrumentalisées notamment par les politiciens qui n’ont pas de programme politique et qui essayent de s’emparer de la question de la laïcité contre ces religions. Il est important de savoir que la laïcité est le respect de toutes les religions sans que celles-ci n’empiètent sur l’espace public

Vivre la laïcité

Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

La laïcité ça se vit et ça doit pouvoir se vivre dans les écoles et les établissements. Selon Eric Pedeboscq, il est important et absolument nécessaire, qu’elle retrouve plain-pied, dans l’espace public et en particulier à l’école.


 

 

Pauvres ou riches, mêmes droits face à la justice

Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

La Fédération Nationale des Maisons des Potes,était un peu seule pendant la campagne des présidentielles à parler de justice.

Eva Joly était montée au créneau pour soutenir cette revendication peut être un petit peu plus que d’autres, mais il était difficile de porter cette problématique parce que, comme l’explique bien Ouajdi Féki, le débat était ramené à la sécurité dans les quartiers, et donc forcément à la police dans les quartiers. Depuis un certain nombre d’années, chaque fois que l’on parle de problème de sécurité, nous soutenons que si la solution avait été la police, cela fait longtemps que l’on aurait vu les résultats, mais peut être qu’il a manqué la justice.

 

Justice : un budget en question

Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

Sélim-Alexandre Arrad, président des Jeunes Radicaux de Gauche*, prêche l’enseignement du droit pour un meilleur accès à la justice tout en évaluant le coût de la justice.

Même si on sera tous d’accord pour reconnaître que la justice aujourd’hui n’est pas parfaite, on peut tout de même se féliciter que le budget de la justice en 2013 augmentera de 4,3 %, ce qui indépendamment du contexte économique actuel, est une hausse non négligeable. La protection judiciaire de la jeunesse augmente de 2,4 %. L’accompagnement de la condition des détenus, l’indemnité aux victimes, ainsi que les moyens de fonctionnement de l’aide juridictionnelle augmenteront également.

 

Ouajdi veut casser les ghettos

Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

Ouajdi Féki, alors coordinateur pour SOS Racisme Rhône-Alpes, livre ses réflexions sur la violence et la justice vues de la France d’en bas.

 

Donner l’accès au droit

Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

Adjointe au maire de Paris en charge de la prévention et de la sécurité, Myriam El Khomri défend l’action des collectivités en matière d’accès au droit et à la justice.

On voit bien aujourd’hui que quand on a les moyens, l’accès à la justice est beaucoup plus simple que quand on n’en a pas. Pour l’accès au droit, la Ville de Paris se mobilise. Nous avons créé des maisons de Justice et du Droit, des points d’accès au droit. La participation de la ville de Paris dans le conseil départemental d’accès au droit parisien et de 70% du budget global. Je le dis parce que toutes les collectivités ne peuvent pas se permettre des financements de ce type, mais aussi parce qu’il y a une réelle urgence. On le voit. Nous avons cinq points d’accès au droit.

Accès à la justice, l’exemple allemand

Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

Membre du parti de la gauche radicale, Die Linke, Michaël Reuß évoque l’accès au droit en Allemagne et les menaces qui pèsent actuellement sur l’aide juridictionnelle dans ce pays.

 

 

 

Justice : trois réalités que je sais d’elle

Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

Qui rend la justice ? Comment la justice est-elle rendue ? Pour qui est-elle rendue ? Trois questions qui sont pour le président du Syndicat de la Magistrature, Matthieu Bonduelle, des questions qui font de la justice un sujet éminemment politique.

Qui rend la justice, je me permets de poser cette question parce que c’est un peu un "impensé" de la justice. Il faut que vous sachiez que vos juges ne vous ressemblent pas. Il y a une grande homogénéité sociale des magistrats, qui grosso modo viennent des classes moyennes et supérieures mais qui viennent très rarement, dans leur majorité, des classes populaires. Ce n’est pas anodin, et c’est un phénomène qui va probablement s’aggraver puisque aujourd’hui près d’un élève magistrat sur deux est passé par une classe préparatoire à Paris.

Lutte contre les discriminations : spécialité en progression

Lundi, 25 Mars, 2013
Logo

Ancien président de la Halde*, Louis Schweitzer rappelle que la lutte contre les discriminations nécessite un réseau de spécialistes, que son problème spécifique est d’abord la lutte contre l’indifférence, et qu’elle a encore la capacité de progresser juridiquement.

 

En matière de discrimination, il y avait un spécialiste qui s’appelait la Halde. Les recours étaient de l’ordre de 10 à 15 000 par an. On était capable de donner aux gens un avis et de les aider à faire valoir leurs droits. Cependant, je voudrais souligner que concernant l’accès au droit, c’est comme pour la médecine : il faut à la fois un réseau de généralistes et de spécialistes bien identifiés, vers lesquels les gens vont soit directement soit sont envoyés par les généralistes quand ils ont un problème particulier.