Ville et quartier »

Ville et quartier


Karima Delli : Il faut anonymiser les demandes

Lundi, 16 Avril, 2012
Logo

Karima Delli est députée européenne pour le parti Europe Ecologie-Les Verts. Elle défend dans cette interview la lutte contre la discrimination au logement HLM et notre proposition d’anonymiser les demandes de logement social.

 

 

PàP : Pour contrer le phénomène de ghetto, et la ségrégation dans l'attribution de logement sociaux, la Fédération Nationale des Maisons des Potes propose d'anonymiser les demandes de HLM. Que pensez vous de cette proposition?

L’ANRU déloge les poètes

Lundi, 26 Décembre, 2011
Logo

 

A peine construit déjà démoli. Cela pourrait résumer la politique des municipalités qui, sous prétexte de rénovation urbaine, délogent des habitants, détruisent des habitations encore fonctionnelles, pour profiter des primes à la démolition orchestrées par l’ANRU. Mais les associations pour la sauvegarde du patrimoine architectural urbain ne l’entendent pas de cette oreille.

 

(crédit photo : Olivier Nouyrit)

 

Ce n’est pas le Cercle des Poètes disparus, c’est la Cité des Poètes démolie. Nous vous en parlions déjà l’année dernière1, à Pierrefitte en Seine-Saint-Denis (93), malgré les nombreuses protestations contre un projet de démolition, les pelleteuses sont finalement entrées en action pour raser la partie Desnos. La déconstruction de la verrière, symbole de la Cité des Poètes, a commencé à Noël 2009 suite à un arrêté du maire.

 

Démolir plutôt que réhabiliter

 

Discrimination au logement : l’éternel recommencement

Lundi, 26 Décembre, 2011
Logo

 

La difficulté à faire condamner les agences et les propriétaires qui pratiquent la discrimination au logement, et ce, malgré les preuves apportées par des testings, transforme ceux qui s’y essayent en des Sisyphes1 modernes.

 

(Photo : Article du Parisien sur une affaire similaire)

 

Pourquoi n’y a-t-il pas de « tolérance zéro » en matière de discriminations au logement ? Pourquoi certains magistrats instructeurs ou du parquet adoptent une attitude laxiste à l’égard d’auteurs, co-auteurs ou complices de discriminations au logement ? Peut-on écarter des éléments de preuve à charge sans aucune justification ? Telles sont les questions auxquelles on est tenté de se poser au vu de l’affaire SOS Racisme c/ l’agence immobilière Alvimmo de Palaiseau qui, au fil des procédures, se résume à un éternel recommencement.

 

La Nuit des Sans-Toit

Lundi, 26 Décembre, 2011
Logo

 

Près de 8 millions de personnes souffrent de mal logement en France. Un problème lié à une précarité rampante qui gangrène notre société.

 

(crédit photo : NPA)

 

Mercredi 2 novembre, 20 heures. Sur l'esplanade de la préfecture de Bobigny, environ 150 personnes sont réunies. Elles dansent, chantent, et leurs voix viennent frapper les murs des bâtiments administratifs, s'amplifient dans la pénombre, attirent les curieux. On pourrait croire qu'ici, ce soir, on fête un heureux événement. Et pourtant...

 

Dormir dehors à rêve ouvert

Lundi, 26 Décembre, 2011
Logo

 

Il ne suffit pas d’avoir l’Abbé Pierre comme « protecteur » pour oser l’ouvrir. Il faut déjà avoir la foi d’un militant comme Gérard Racinne qui, pour sauver la vie d’un démuni, a menacé de dormir dehors.

 

(crédit photo : Emmaüs France)

Est-il plus simple de venir en aide aux autres quand on a l’Abbé Pierre comme soutien ? Voilà la question que je me suis posé. Je voulais savoir s’il était plus simple de se faire entendre quand on appartenait à une des composantes de la galaxie créée par l’Abbé Pierre. C’est-à-dire, puisqu’on serait symboliquement protégé par le parapluie made in Abbé Pierre, alors on pourrait affronter les injustices du monde et parvenir à les régler sans encombre. En fait, c’est tout le contraire. La réponse est ailleurs parce qu’ici ce n’est pas la bonne question.

Jeunes et engagement : idées reçues

Lundi, 15 Août, 2011
Logo

 

Dans l'imaginaire populaire, le "jeune" est dépolitisé, désengagé, désintéressé et individualiste, c'est mal connaître les forces vives de notre pays en partant de ce constat fataliste.


Un certain nombre d’’initiatives sont mises en place par des responsables politiques ou associatifs. Voici deux actions menées dernièrement, l’’une impulsée par le sénateur-maire de Neuilly-Plaisance qui a organisé le 29 juin 2011 à l’’Institut du Monde Arabe un grand rassemblement : la Journée des Engagés.

Et l’’autre action, cette fois-ci a été organisée le 3 juillet 2011 dans la ville d’’Aubervilliers par 2 associations : Jeunesse en Mouvement (Epinay sur Seine) et l’’Office Municipale de la Jeunesse d’’Aubervilliers.

Un maire élu par 10% de ses habitants, c'est possible ?

Lundi, 15 Août, 2011
Logo

 

Le sociologue Didier Lapeyronie affirme : "un maire élu par seulement 10% de sa population". Question : D'où un élu tire-t-il sa légitimité ?


Prenons une ville comme Le Blanc Mesnil. La liste ayant obtenu le maximum des suffrages au second tour des élections municipales de 2008 (43,91 %, triangulaire) fait 5 589 voix. Pourtant la population totale de cette ville s’’élève à près de 50 975 habitants (INSEE, 2008). Le Maire a donc été élu par 10,96% des habitants de sa ville. A Argenteuil en 2008, le Maire a été élu par 14 000 voix tandis que la commune compte 104 000 âmes (14% des habitants). Alors quoi ? Déni de démocratie ?

Pourquoi un tel écart ?

Inégalités fiscales : une fatalité française ?

Lundi, 15 Août, 2011
Logo

 

La Constitution institue un objectif de péréquation entre collectivités afin de protéger celles qui sont financièrement plus faibles. Il s'agit de corriger les effets de la répartition inégale des sources potentielles de financement, ainsi que des charges qui leur incombent pour favoriser l'égalité entre collectivités territoriales. 


En matière de fiscalité locale, les ressources fiscales (taxes locales telles que la taxe foncière, la taxe d’’habitation etc.) sont par nature inégalement réparties sur le territoire. Le rapport de Guy Gilbert et Alain Guengant visant à évaluer les politiques de péréquations verticales existantes a dressé un constat éclairant en la matière.

Peau neuve pour la Plaine Commune

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

Lotis dans ce que l'on appelle la petite ceinture parisienne la communauté de la Plaine Commune regroupe 8 villes socialement et économiquement stratégiques mais laissé à l'abandon depuis bien trop longtemps. Vitrine de l'échec des politiques de la ville de ses 20 dernières années, cette communauté de commune de Seine-Saint-Denis veut faire table rase de tout clientélisme dont la population a pu être victime en étant au plus près de ses habitants. Affaire à suivre. 


La Plaine Commune c’est : 350 000 habitants, 142 129 logements et 8 villes : Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, L’Ile-Saint-Denis, La Courneuve, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Stains, Villetaneuse. L’habitat social représente 40% des logements mais face à une demande plus en plus grande, représentants de locataires et de l’habitat, bailleurs sociaux et promoteurs élaborent ensemble le Programme Social de l’Habitat (PLH).

« L’anonymat empêche la gentrification »

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

Jacques Salvator, maire d'Aubervilliers et Soumia Zahir, conseillère municipale déléguée (à la prévention des expulsions locatives, suivi Dalo, lutte contre les discriminations et droits des femmes), également administratrice OPH et présidente de la commission d'attribution logements nous reçoivent. Des discriminations au logement social ? 


Julien Vanhée & Slimane Tirera : Pouvez-vous nous faire un état des lieux du logement social à Aubervilliers ?

Soumia Zahir : Depuis 2008, l’état du logement social n’est pas pire que dans d’autres villes c’est-à-dire 4300 demandeurs de logement dans la ville avec des attributions sur le propre contingent de la ville (200 par an) dans un premier temps. Dans un second temps, nous avons des constructions (nouveau projet en cours) de logements sociaux et d’autres types de logements.