Mémoire »

Mémoire

  • warning: Creating default object from empty value in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Mémoire en Europe

Mardi, 10 Décembre, 2013
Logo

En France ou au Royaume Uni, les immigrés non-européens sont majoritairement originaires de pays naguère colonisés par ces deux anciennes puissances impériales.

A l’échelle de l’Europe entière, les histoires sont différentes. La Turquie était une puissance coloniale, l’Espagne a elle-même été colonisée par les arabes, la Grèce et les pays de l’Ex-Yougoslavie ont connu la domination ottomane. La nature des relations, des échanges, des mélanges, des dominations du passé a son incidence sur la manière dont les immigrés ou les minorités sont traités dans les différents pays d’Europe. Ce travail de connaissance de l’histoire des dominations, des guerres et de la colonisation est essentiel pour la construction d’une Europe fraternelle.

Saul Alinsky : de l’organisation à l’action

Lundi, 26 Décembre, 2011
Logo

 

Chantre de l’organisation communautaire, Saul Alinsky rêvait de rendre leur pouvoir aux gens. Pour se saisir de ce pouvoir, qu’une seule méthode : l’organisation. Une mise en action moderne du vieil adage : l’union fait la force.


D’après Saul Alinsky, un fondateur de la conception de l’organisation de communauté aux Etats-Unis, le pouvoir prend deux formes : les gens et l’argent. L’organisation de la communauté, qui a pour but de réunir et d’organiser les gens d’une communauté pour ensuite faire changer leurs conditions de vie, exige d’abord le pouvoir des gens. Ce pouvoir est à la base de toute organisation de communauté.

Les Arbres, les Femmes et mes larmes se souviendront de toi, Wangari

Lundi, 26 Décembre, 2011
Logo

 

La lauréate du Prix Nobel de la Paix 2004 est décédée le 25 septembre 2011. La détermination de Wangari Muta Maathai, militante écologiste kenyane, fait d’elle une parente de Gandhi et de Mandela. 


Gandhi avait une fille, et elle s’appelait Wangari Muta Maathai. Mandela avait une sœur, et elle s’appelait Wangari Muta Maathai. Et si j’étais l’émancipation des femmes, le développement durable, et l’écologie politique, alors tu serais ma mère et tu t’appellerais… Wangari Muta Maathai.

 

Il y a 20 ans, Mitterrand inventait la première machine à bulles en béton

Jeudi, 13 Octobre, 2011
Logo

 

Anniversaire ! François Mitterand a crée le premier ministère de la ville il y a 20 ans. Depuis, la gauche et la droite sont passées de la naïveté à la négligence. Le ministère s'est goinfré de béton, tout en amaigrissant son caractère social. 


Qu’’est-ce que le ministère de la Ville ? Une usine à faire pousser du béton, ou à soigner le social ? L’’actuel Ministre de la Ville, Maurice Leroy, lui, parle avant tout de son ministère comme d’’une «spécificité à la française». Et ça fait 20 ans que ça dure. On doit la paternité de ce ministère dédié aux quartiers populaires à François Mitterrand. Mais, triste anniversaire, depuis 20 ans : comment ce concept a évolué ? qu’’est-ce qui a vraiment changé ? Il serait aisé, l’’aigritude aidant, de répondre : non, rien a changé. Ca serait facile, n’’est-ce pas?

Il n’y a pas de rêve qui ne marche pas

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

Le 28 août 1963, Martin Luther King prononce le discours le plus connu du XXème siècle. I have a dream ! devient le symbole du mouvement des droits civiques, scandé à l'issue d'une marche pacifiste qui est l'aboutissement d'un combat réalisé pas à pas.


Depuis petit je sais : l’humanité est encore à quatre pattes. Gesticulant comme un bébé, se tenant à peine debout, retombant sur son derrière de temps en temps, voire très souvent. Mais un jour, car il y a des jours comme ça, je l’ai vue un instant se tenir debout, et faire quelques petits pas...

Rwanda : l’histoire d’un génocide

Lundi, 16 Août, 2010
Logo

 

Il y a 16 ans, se produisait au Rwanda, un des pires crimes du 20e siècle: le génocide des tutsi et des Hutu s’opposant à l’idéologie génocidaire. D’avril à juillet 1994, plus d’un million de victimes fut massacré dans les conditions les plus abominables.


(source image : e-s-g.blogspot.com)

Le génocide des Tutsi fut un acte prémédité et longuement réfléchi. La quasi totalité des représentants militaires et politiques, du préfet, aux conseillers communaux en passant par les bourgmestres furent mobilisés pour concevoir et mettre en exécution la «solution finale ». En effet, en 1994, le pouvoir étatique n’en est pas à son premier essai. Une série de massacres périodiques a déjà été perpétrée sur l’ethnie minoritaire Tutsi (voir encadré).

10 mai : la commémoration après les débats

Lundi, 16 Août, 2010
Logo

 

Depuis le 10 mai 2006 une date officielle permet de commemorer l’abolition de l’esclavage. une date qui a donné lieu à de vifs débats. Explications.


Pour la cinquième année de commémoration de la fin de l’esclavage, le 10 mai, une marche a eu lieu à Paris, au départ de la Place du Champ de Mars, à 11h00. Mais avant d’en arriver là, que de débats... Alors Président de la République, Jacques Chirac choisit la date du 10 mai sur proposition du comité pour la Mémoire de l’esclavage, présidé par Maryse Condé. 

Des deux côtés des rives

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

Ce texte de Mohammed Benchaabane est extrait d'un recueil de poésies et récits intitulé "Ma femme est le père de mes enfants". Cet ouvrage veut célébrer la mémoire des chibanis (cheveux blancs en arabe dialectal). Immigrés algériens, ils ont construit la France. Aujourd'hui retraités, ils sont restés ici où ils souffrent d'un manque de reconnaissance et de l'indifférence des pouvoirs publics.


La vieillesse les a rendus visibles, venus après guerre

A la demande du patronat et du gouvernement,

Immigration organisée pour reconstruire la France.

Dans les mines, dans le bâtiment, déroulant les routes de goudron

Le corps secoué jusqu’aux entrailles

Par le marteau piqueur,

Et quand venait la nuit dans le bidonville, et plus tard

Dans les chambres du foyer qu’ils ont construit,

Certains continuent à entendre ce corps usé qui réclame qu’on s’en occupe.

Toutes ces années

Roms : les victimes oubliées de Ceausescu

Lundi, 16 Août, 2010
Logo

 

Libérés de leur statut d’esclaves, les Roms furent forcés de se fondre dans la population roumaine sous Ceausescu. Une intégration violente qui les pousse aujourd’hui encore à la fuite vers l’Europe de l’Ouest.

 Un cycle de violence sans fin. C’est ainsi que les Roms perçoivent leur histoire. Venue des Indes vers l’an 800 sur les territoires qui allaient devenir la Roumanie actuelle, cette population a connu le pire sous le régime du dictateur Nicolae Ceausescu, entre 1965 et 1989. Anciens esclaves, considérés comme sémites par les nazis qui les exterminent, les Roms ont sous le  régime Ceausescu de un statut inférieur. Pour « homogénéiser » à ses yeux la population du pays, il leur fait subir une féroce politique d’assimilation.

A quand la fin du mépris envers les tirailleurs sénégalais ?

Lundi, 17 Août, 2009
Logo

Ils ont sacrifié leur jeunesse pour que le pays des Droits de l’Homme prospère… En dépit de leurs sacrifices, durant les grandes guerres menées par la France, ni les livres d’histoire, ni l’Etat Français, ni la population ne reconnaissent l’apport de ces valeureux aînés que l’on appelle « Indigènes ». Pourquoi a-t-on gelé les pensions de ces héros ? Pourquoi faut-il que les anciens combattants du foyer « Adoma » de Bondy (93) réclament encore leur dû ?


A quand la fin du mépris envers les tirailleurs sénégalais ?

Ils ont sacrifié leur jeunesse pour que le pays des Droits de l’Homme prospère… En dépit de leurs sacrifices, durant les grandes guerres menées par la France, ni les livres d’histoire, ni l’Etat Français, ni la population ne reconnaissent l’apport de ces valeureux aînés que l’on appelle « Indigènes ». Pourquoi a-t-on gelé les pensions de ces héros ? Pourquoi faut-il que les anciens combattants du foyer « Adoma » de Bondy (93) réclament encore leur dû ?