Mhamed Benchaabane »

Mhamed Benchaabane


Des deux côtés des rives

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

Ce texte de Mohammed Benchaabane est extrait d'un recueil de poésies et récits intitulé "Ma femme est le père de mes enfants". Cet ouvrage veut célébrer la mémoire des chibanis (cheveux blancs en arabe dialectal). Immigrés algériens, ils ont construit la France. Aujourd'hui retraités, ils sont restés ici où ils souffrent d'un manque de reconnaissance et de l'indifférence des pouvoirs publics.


La vieillesse les a rendus visibles, venus après guerre

A la demande du patronat et du gouvernement,

Immigration organisée pour reconstruire la France.

Dans les mines, dans le bâtiment, déroulant les routes de goudron

Le corps secoué jusqu’aux entrailles

Par le marteau piqueur,

Et quand venait la nuit dans le bidonville, et plus tard

Dans les chambres du foyer qu’ils ont construit,

Certains continuent à entendre ce corps usé qui réclame qu’on s’en occupe.

Toutes ces années