Education-Réactions: 80% de réussuite au Bac pour une même génération, rêve ou réalité proche?


Vendredi, 18 Décembre, 2009
Logo

On en est on des 80% de réussite au Bac pour une même génération...?

Il y avait à un objectif de 80% de réussite au bac pour une même génération, alors que l’on plafonne toujours à 50% avant la gauche comme après. Quel bilan en tirez-vous et à quoi l’échec  est dû ?

Aurélie Fillipeti : Sans oublier qu’il y a 190 000 jeunes chaque année qui sortent du système scolaire avant le bac. Je pense qu’on n’a pas assez investi dans les filières technologiques et techniques. On a laissé à l’abandon les formations professionnalisantes après la 3éme. Je pense que le collège unique est une très bonne chose, il n’est pas question de revenir sur ces objectifs qui sont de donner un savoir généraliste a tous les enfants quelque soit son milieu d’origine. C’est un très bon principe, mais maintenant il faut savoir donner en fonction des origines sociales. Ce qui veut dire qu’il faut donner plus à ceux qui en ont le moins. On ne peut pas dire que c’est contraire à l’égalité. Que les pouvoirs publics donnent  aux plus défavorisé ne fait que rétablir l’équilibre. Il faut donc maintenir et accroitre cela et il faut plus développer les filières professionnalisantes après la 3ème pour permettre aux élèves qui n’ont pas goût à l’enseignement classique d’apprendre des matières plus technique et       d ‘apprendre un métier. Mais nous avons aussi besoin d’accroître la formation professionnel tout au long de la vie pour aider les gens à se reconvertir. La France n’offre toujours pas de grandes perspectives sur ce point.

Jean Marc Ayrault : En France sous toutes gouvernances on a considéré l’enseignement comme un investissement secondaire. On n’a toujours dit que c’est un enseignement qui coute trop cher. On a toujours dit qu’on ferai plus mais avec peu…Alors qu’on sait très bien que ça ne marche pas. Ce genre de discours vise finalement à culpabiliser les enseignants et les parents d’élèves…On veut économiser sur  tout y compris sur la formation des maitres….comment voulez vous donc que l’on ai pas un niveau médiocre

Jean Christophe Cambadelis : Le bilan n’est pas bon. L’Objectif des 83% a été beaucoup critiqué mais en même temps c’était un moyen de hisser  génération par génération, au niveau de l’excellence de l’éducation. On ne peut pas dire que ce qu’il restera aux pays industrialisés c’est la technologie dans la concurrence avec les pays à faible revenu…et ne pas se battre pour 83% de bachelier pour une classe d’âge.

Damien Flament : L’échec se situe dans les moyens que l’on donne à l’éducation. Je prends pour exemple, ce que fait la droite actuellement en supprimant des postes de prof et de personnelles encadrant. La conséquence visible, c’est de se retrouver face à des classes surchargées, ce qui implique une détérioration du suivi individualisé des élèves. Ce qui est grave c’est que dans ce contexte, les inégalités sociales se creusent. Avec ce système, Il est difficile d’élever le capital éducatif des élèves qui arrivent à l’école avec des difficultés.

 

il n'est pas possible d'eduquer, de transmettre ds des groupes ou l'effectif est aussi important et faire des economies sur l'education c'est toute une generation qui paiel'ideale serait de travailler en pêtit groupe et l'ecole devrait etre la première preoccupation de l'etat c'est elle qui forme les hommes  en devenir

l'école commence à la maison. Ils est malheureusement facilement constatable que les personnes venant d'un milieu socio économique favorisé accédent plus facilement à un baccalauréaet et des études supérieures. Que veut dire 80% de réussite au Bac ? et quel Bac ? Abaisser le niveau scolaires et surtout culturel pour faire réussir les statistiques ?

Avec les réformes mises en place et acceptées par la majorité des enseignants,  ne serais-ce que par leur passivité au cours des  luttes mises en place, renforce encore ces inégalités.   Nous auront des établissements "riches" et des pauvres. 

Le tri se fera tout seul, tu peux payer, tu entres, tu ne peux pas, tu t'en trouves un pas cher.

Après il suffit d'élever le niveau de diplôme pour acceder à des postes, autant dans le privé que dans le public. Et même si 90% de la population a son Bac, cela ne change rien: quel bac, quel établissement, que font tes parents ?

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.